Communication

Tout savoir sur les nouvelles normes RE2020 en 10 points

02 avril 2022

Dans le but de réduire les émissions carbone des bâtiments neufs en France, les acteurs du secteur et le gouvernement ont décidé d’étudier et de remplacer les normes RT2012. Pour cela, ils ont mis en place, collectivement, une nouvelle norme dans la réglementation environnementale. Cette nouvelle réglementation environnementale pour les bâtiments est la RE 2020.

Pour tout savoir sur le sujet, nous vous avons détaillé toutes ces facettes et ce que cela va changer pour vous et pour votre maître d’œuvre. 

C’est parti, voici 10 points pour tout connaître sur les nouvelles normes RE2020.

1 – La réglementation environnementale

La RE2020 est la future réglementation environnementale des bâtiments neufs. Elle entrera en vigueur à partir du 1er Janvier 2022. Cette réglementation introduit une dimension nouvelle, celle de la performance environnementale. La RE2020 apporte une évolution majeure en proposant de nouveaux indicateurs évaluant les impacts environnementaux du bâtiment sur l’ensemble de son cycle de vie. Les professionnels, ainsi que le gouvernement, se sont basés sur une période d’étude de référence de 50 ans pour tous les bâtiments.

2 – Les objectifs de la RE2020

Cette norme vise plusieurs objectifs, notamment:

  • La réduction de l’impact environnemental des bâtiments neufs en contrôlant leurs émissions de gaz à effet de serre sur l’ensemble de leur cycle de vie.
  • L’amélioration de la performance énergétique des bâtiments neufs et la baisse significative de la consommation énergétique.
  • L’amélioration du confort des habitants en garantissant la fraîcheur pendant les étés caniculaires.
  • L’amélioration de la conception bioclimatique et de la performance de l’enveloppement des bâtiments. Cette réglementation est une nouveauté dans l’autosuffisance énergétique des bâtiments.  

3 – Les avantages de la RE2020

Concernant les avantages de cette nouvelle norme, on peut citer:

  • L’amélioration du confort des constructions.
  • La préservation de l’environnement.
  • La diminution de l’émission carbone.
  • L’optimisation de l’isolement des logements et des chauffages à énergie renouvelable, qui permettront aux propriétaires et locataires de consommer moins d’énergie.
  • Une température agréable aussi bien en été qu’en hiver.
  • Une meilleure qualité de l’air ambiant.

La RE2020 permettra également aux nouveaux investisseurs de construire un patrimoine durable et de meilleure qualité. Les logements optimisés permettent d’offrir aux locataires une qualité de vie supérieure aux anciennes habitations tout en consommant moins d’énergie.

4 – Les bâtiments concernés

La RE2020 s’appliquera tout d’abord à la construction de bâtiments ou parties du bâtiment à usage d’habitation. Puis sera étendue aux bureaux et enseignements primaires et secondaires quelques mois plus tard. Enfin aux bâtiments tertiaires plus spécifiques. Elle s’appliquera également aux constructions ne requérant pas de permis de construire ou bien de déclaration préalable.

C’est d’ailleurs une nouvelle notion qui s’invite dans cette norme: les bâtiments BEPOS. Un BEPOS est un Bâtiment à Énergie Positive. C’est-à-dire que, contrairement à la norme RT2012 qui visait un bilan nul sur le plan énergétique pour un logement, ce type de construction produira plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

5 – Les évaluations des constructions soumises à la RE2020

L’évaluation se fait obligatoirement en deux étapes, qui vous permettront d’obtenir deux attestations:

  • Une attestation délivrée lors de l’obtention du permis de construire.
  • Une seconde attestation est délivrée après achèvement des travaux.

Il faut surtout souligner que l’évaluation peut porter sur plusieurs bâtiments si ceux-ci font l’objet d’un permis de construire unique, mais les niveaux d’exigences doivent être rigoureusement respectés pour chaque bâtiment individuellement. 

6 – Les performances énergétiques

En dehors des cinq usages réglementés prévues par la RT2012 (chauffage, le refroidissement, l’éclairage, la production d’eau chaude sanitaire et les auxiliaires), la RE2020 y ajoute la mobilité des occupants internes aux bâtiments. C’est-à-dire les ascenseurs et les escalators sans oublier les parkings et les parties communes des collectifs.

La nouvelle norme imposera des critères qui permettront d’améliorer la qualité de l’air ou l’isolation phonique pour plus de confort dans l’habitat. La RE2020 met en application un principe de base de sobriété énergétique.

7 – Les principaux indicateurs de la RE2020 

Pour pouvoir mesurer l’impact de ces nouveaux changements sur le climat, le gouvernement va se baser sur 5 indicateurs principaux:

  • Le besoin bioclimatique du bâtiment – BBio: Cet indicateur se base sur la conception même du bâtiment. Sans prendre en compte les systèmes énergétiques présents dans celui-ci, il visera à optimiser les besoins d’une habitation en profitant de sa situation. Par exemple, via l’orientation des fenêtres, l’optimisation des espaces, etc.
  • Les consommations d’Energie Primaires non renouvelables – Cep.nr: Ce nouvel indicateur vient compléter l’indicateur Cep. Il va nous permettre de calculer le taux d’énergie primaire non renouvelable à fournir pour combler les manques de la construction (en bref, la quantité d’énergie qu’il restera à produire avec des énergies non renouvelables en dehors du BBio). On peut donc compter le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire, l’éclairage, le refroidissement, la mobilité des occupants interne au bâtiment dans le cas du collectif et du tertiaire, la ventilation et les auxiliaires. Bien sûr, le but sera de réduire ce taux au minimum.Un seuil maximal sera d’ailleurs fixé par le gouvernement.
  • Le Degré-Heure – DH: Le DH (nouveau) va aider à calculer la durée et l’intensité de l’inconfort d’une habitation sur toute l’année en termes de température. Selon la RE 2020, un logement est inconfortable lorsque sa température intérieure dépasse 26°C à 28°C durant la journée et 26°C durant la nuit. A partir de ces seuils, chaque heure de dépassement de température est quantifiée, puis cumulée pour définir le niveau d’inconfort du logement.
  • L’indice Carbone Composants – Ic Composants: Ce dernier va mesurer l’impact des émissions de CO2 émis par les composants du bâtiment. Il va d’ailleurs calculer les émissions de la production des matériaux jusqu’à leur démolition (jusqu’à 50 ans), en passant par les réparations, leur transport, leur installation, etc..
  • L’indice Carbone Energie – Ic Energies: Comme le précédent indicateur, l’Ic Énergies va calculer l’impact des émissions de gaz à effet de serre, mais cette fois-ci par rapport aux besoins énergétiques primaires du bâtiment sur 50 ans.

8 – Les matériaux biosourcés

“Les matériaux biosourcés sont issus de la matière organique renouvelable (biomasse), d’origine végétale ou animale. Ils peuvent être utilisés comme matière première dans des produits de construction et de décoration, de mobilier fixe et comme matériau de construction dans un bâtiment.” – Source – ecologie.gouv.fr

Les matériaux biosourcés les plus utilisés sont le bois, la paille, la chènevotte (chanvre), la ouate de cellulose, le liège, le lin et la laine de mouton. On parle aussi parfois de biomatériaux ou d’agro-ressources.

Les matériaux biosourcés semblent être en position de force pour s’imposer dans les modes constructifs face aux matériaux dits conventionnels

La RE2020 positionne les matériaux biosourcés comme solution prioritaire, voire inéluctable pour un futur éco responsable dans les constructions neuves tant dans les logements que dans les bâtiments tertiaires.

La révolution induite par la RE2020 porte notamment sur la prise en compte de l’impact carbone de la phase de construction des bâtiments. Pour réduire ces impacts, la future réglementation introduit un changement méthodologique qui oblige à calculer l’impact environnemental de tous les matériaux utilisés dans le bâtiment, de sa construction jusqu’à sa démolition.

9 – Le permis de construire

La mise en œuvre de la RE2020 sera par ailleurs l’occasion de simplifier les formalités administratives au moment du dépôt du permis de construire.

Le 1er décembre dernier, le gouvernement a publié un décret qui concerne les attestations  que doivent établir les maîtres d’ouvrage pour respecter la nouvelle réglementation environnementale des constructions neuves. Celle-ci entrera en vigueur à compter du 1er janvier 2022 pour les logements neufs. Ce décret précise les modalités de délivrance des attestations de prise en compte des exigences de performance énergétique et environnementale prévues par la RE 2020. Ces attestations sont jointes lors du dépôt de la demande de permis de construire, et lors de la déclaration attestant l’achèvement et la conformité des travaux. Les maîtres d’ouvrage doivent aussi fournir un document attestant qu’ils ont réalisé une étude de faisabilité technique et économique des solutions d’approvisionnement en énergie. Ces attestations sont également jointes lors du dépôt de la demande de permis de construire.

10 – Les maisons neuves

Les constructeurs de maisons se préparent  à des changements importants relatifs aux habitations neuves. Il existe trois priorités selon cette nouvelle norme :

  • La baisse de l’empreinte carbone des futurs chantiers de construction. Ce qui s’apparente à un défi, car 60% à 90% des gaz à effet de serre émis par un bâtiment d’une durée de vie de 50 ans, sont dus à sa construction et à sa démolition. Le recours aux matériaux biosourcés est donc favorisé.
  • Accentuer les performances énergétiques des habitations neuves, en privilégiant les énergies renouvelables pour les équipements. Les solutions alternatives aux énergies fossiles correspondent ici aux pompes à chaleur, chauffages biomasse et  aux installations solaires. Sans oublier les techniques d’isolation pour conserver la chaleur produite, et donc optimiser l’utilisation des ressources.
  • Prendre en compte le besoin de confort d’été. L’intérieur du logement devra effectivement être conçu pour maintenir le frais (en évitant le recours à la climatisation) durant les périodes caniculaires qui s’annoncent de plus en plus fréquentes.

En conclusion, les nouvelles normes RE2020 ont été mises en place pour réduire l’impact environnemental des constructions actuelles et futures. Cela s’effectuera via l’utilisation de matériaux biosourcés, d’optimisation de la conception et de la présence de sources d’énergies renouvelables dans nos habitations.

Nous devons d’ailleurs notifier que les permis de construire déposés avant le 31 décembre 2021 ne sont pas concernés par cette norme.

Si vous souhaitez être renseigné par notre équipe de professionnels pour votre futur projet, n’hésitez pas à nous contacter par téléphone ou par email. Vous pouvez aussi passer nous voir: 43 Prom. du President J. Fitzgerald Kennedy « Les Présidents », 85100 Les Sables-d’Olonne.

Partager